samyeshop moyen

Librairie bouddhiste
Artisanat de l'Himalaya
Objets rituels

bloc therapie rokpa

bloc rokpa

facebook-logo

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Enseignements - KSD Bruxelles

Enseignements de Khenpo Damtcheu Dawa Rinpotché

Le mercredi 24 mai à 20h et le jeudi 25 mai (Ascension) à 10h30 et à 14h30

le "Mahamoudra en cinq points"

Nombreux sont ceux qui ont la chance d'avoir reçu ou de suivre actuellement les enseignements du mahamoudra, mais c'est un trésor qu'il faut apprendre à bien cultiver pour qu'il porte fruit. D'où la grande utilité du "Mahamoudra en cinq points".
Le "Mahamoudra en cinq points"  est un chemin de pratique du mahamoudra, coeur même des enseignements du Dhagpo Kagyu. Pour que la pratique du mahamoudra soit authentique et fructueuse, chaque séance doit inclure cinq aspects : bodhicitta (relative et ultime), yidam et gourou yoga (ces trois pratiques formant les préliminaires) ; la partie principale est la méditation même du mahamoudra, et l'étape finale consiste à marquer la séance du sceau de la dédicace.

Le jeudi 8 juin et le vendredi 9 juin à 20h :

les "Perles de Sagesse de Gampopa"

Comment comprendre l'immensité complexe du karma, cause et effet, quelle est la force motrice de l'existence ? Comment cet esclavage au Samsara peut-il être transformé en un moyen de s'en débarrasser ? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi nous éprouvons des problèmes et des souffrances, même si nous pouvons mener une vie éthique en nous préoccupant des autres, alors que certaines personnes qui commettent de mauvaises actions semblent vivre bien et n'ont pas de difficultés ?
Que faut-il pour suivre le chemin de la libération ? Quels sont les moyens pour développer la bonté et la compassion et comment peuvent-elles être intégrés dans notre être ? Pourquoi ne suffit-il pas simplement d'avoir ces qualités, que faut-il en plus ?
Comment la compréhension de la causalité et de l'interdépendance aide-t-elle à développer la bodhicitta ?

Participation aux frais : 12 € la séance pour les non-membres (6 € pour les allocataires sociaux)

 

Issu de la lignée Kagyupa en même temps qu'inscrit dans la transmission des quatre grandes traditions du bouddhisme tibétain, Khenpo Damtcheu Dawa Rinpotché est un lama très respecté, également dévoué à la transmission de l'enseignement, à l'édition de textes rares menacés de disparition et à l'action humanitaire auprès des orphelins et des déshérités.

Né dans un village de pasteurs d'une province orientale du Tibet, Khentchenn Damtcheu Dawa Rinpotché a été ordonné moine par Kentin Tai Situpa à Palpung en 1980, à l'âge de 13 ans. Il a reçu une éducation très complète dans la tradition du bouddhisme tibétain, avec la particularité notable d'avoir étudié et pratiqué auprès de 36 grands maîtres spirituels appartenant aux quatre grandes traditions du bouddhisme tibétain, tout en étant lui-même issu de la lignée Kagyupa (Barom Kagyu) à travers son gourou. Il a également suivi les cinq années de cursus d'une Shédra (Institut d'études supérieures bouddhistes) et obtenu le titre de "khempo" (comparable à celui de professeur des universités). Khentchen Damtcheu Dawa Rinpotché était donc parfaitement indiqué pour fonder et diriger une shédra à Yushu (pron. youchou), Province du Qinghai, qu'il a fondée en 1995 à la demande Dzongtseu Rinpotché et avec le soutien appuyé d'Akong Rinpotché, président de Rokpa International. Cette institution est unique à double titre: surnommée "l'école des Toulkous", elle a pour vocation essentielle de veiller à l’éducation exigeante des toulkous, les réincarnations reconnues de grands maîtres qui feront la richesse de l'avenir, ayant pour condisciples des moines choisis parmi les meilleurs éléments de différents monastères. Deuxième caractéristique rare : tous issus des quatre grandes écoles du bouddhisme, les élèves vivent et étudient ensemble. Démarche exceptionnelle au Tibet, qui a valu à Rinpotché le respect et la considération de tous. Outre qu'il dispense l'enseignement et supervise la pratique spirituelle, il assure aussi la direction de l'école.

Par ailleurs, Rinpotché s'investit beaucoup dans la préservation de la tradition spirituelle et des textes menacés de disparition. Tout en enseignant la philosophie et la pratique du bouddhisme dans différents lieux en Chine et au Tibet, il s'est beaucoup investi dans la recherche et la collecte d'écritures pratiquement détruites par la Révolution culturelle ; il a ainsi réussi à retrouver et à publier des textes indisponibles depuis longtemps et d'une importance capitale pour les chercheurs qui étudient le bouddhisme. Quelques ouvrages essentiels ont également été traduits en chinois pour les rendre accessibles au nombre croissant de Chinois désireux d'étudier et de pratiquer le bouddhisme.

Rinpotché ne se limite pas à la pratique et l'étude du bouddhisme et à leur enseignement. Il est également très investi dans l'aide humanitaire. Très tôt devenu orphelin de père, il a connu la misère et la faim et s'est promis qu'un jour, il aiderait les orphelins et les pauvres. Promesse qu'il a pu réaliser en développant d'importantes actions humanitaires dans sa région. Ainsi, en 1999, il a fondé une école pour les orphelins et les enfants déshérités de Tchodrak, son village natal, qui compte à présent plus de 130 élèves, à quoi s'est ajoutée en 2011 une shédra destiné à cette même sorte d'enfants, près de Nangtchen, où il forme actuellement une quarantaine de novices et espère à terme en accueillir deux ou trois cents. (Pour davantage de détails ou si vous souhaitez participer au soutien de ces œuvres caritatives, vous pouvez vous mettre en rapport avec Robert Cebulski : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Suite au tremblement de terre désastreux qui a ravagé Yushu en 2010 et auquel il a réchappé, KDDR s'est employé sans compter à secourir les victimes, à récolter des fonds pour les survivants, à leur procurer des vivres et des biens de première urgence, à leur apporter un soutien et un réconfort matériels et spirituels, ainsi qu'à accomplir des rituels pour les morts. Il continue à soutenir les nombreuses familles en difficulté qui vivent encore sous tente dans une grande précarité.