samyeshop moyen

Librairie bouddhiste
Artisanat de l'Himalaya
Objets rituels

bloc therapie rokpa

bloc rokpa

facebook-logo

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Visite de Dharmacharya Ken Holmes

Si les Quatre nobles vérités sont bien connues pour être le fondement de l'enseignement du Bouddha, les Deux vérités sont de première importance pour la théorie et la pratique de la voie des bodhisattvas qui mène à l'éveil.

Elles sont particulièrement éclairantes dans les enseignements sur la pureté naturelle, la perfection et l’amour intrinsèques à l’esprit de chacun de nous - ce qu’on appelle la «nature de Bouddha». Ken nous en proposera une vue d’ensemble en trois volets.
 

Lundi 17 juin 2019 à 20h 

"La vérité relative"

La vérité relative décrit précisément la manière dont les choses nous apparaissent et les raisons pour lesquelles notre vie est ce qu'elle est. Elle souligne tout particulièrement le pouvoir du karma et son influence sur la réincarnation.

Mardi 18 juin à 20h

"La vérité ultime"

La VÉRITÉ ULTIME pose la question de la réalité des choses, dans le sens où la réalité apparente n'est pas tout à fait ce qu'elle paraît être, tels les mirages.


Mercredi 19 juin à 20h

 "La nature de Bouddha"

Les enseignements sur la nature de Bouddha mènent  à  découvrir la sagesse intemporelle de l'esprit, quand celui-ci s'est affranchi de toutes les constructions et déconstructions conceptuelles.

 

 
Participation aux frais pour les non-membres : 12€ par jour (50% pour les allocataires sociaux)

Dharmacharya Ken Holmes, enseignant du bouddhisme, auteur et traducteur, est directeur d'études au monastère de Samyé-Ling en Écosse, le premier centre bouddhiste tibétain fondé en Occident. Au cours de 45 années d'expérience intensive, il a participé à l'établissement du bouddhisme en Europe occidentale, tant à titre d'acteur que de témoin.

 

Enseignements précédents de Ken Holmes - 

Janvier 2018 - En Paix avec soi-même

On dit souvent du bouddhisme qu’il est le chemin de la paix. Nom simple pour une riche pluralité de sens. S’appuyant sur les chants sacrés des maitres Kagyu, Ken mènera une exploration des états de paix, artificiels ou naturels, produits par la méditation, et évoquera les vastes perspectives du Mahayana : être en paix avec soi-même et les autres.

 - Amour : désir ou ouverture

Si nous, les humains, tenons l’amour en haute estime, nous sommes en général assez maladroits dans sa pratique. Qu’est-ce donc que « l’amour » pour les bouddhistes et comment le cultiver ?

 - Trois aspects de la souffrance, trois réponses de compassion

L’amour, en grandissant, devient compassion, bien au-delà de ce que le monde entend d’ordinaire par ce mot. On dit souvent de l’éveil d’un bouddha qu’il est le plein épanouissement de la compassion : de quoi s’agit-il ?

Octobre 2017 - Les étapes de l'éveil

Toutes les écoles du bouddhisme envisagent l’émancipation de l’esprit en cinq étapes majeures, chacune accompagnée d’outils appropriés, tels que les quatre aspects de la pleine attention. Ken expliquera ce cheminement selon la tradition Kagyupa du bouddhisme tibétain.

Un grand travail de détente

Alors que la première étape du chemin implique un intense travail de compréhension et de transformation de l’esprit, la deuxième ouvre les portes de la vacuité qui est par nature une grande décontraction. Dans la pratique, l’apprentissage de ces deux étapes se fait en parallèle. Ken ouvrira des pistes de réflexion à ce sujet.

L'étape finale: les trois kayas

Dans la tradition Kagyupa le but du chemin est un épanouissement total des trois aspects de la bouddhéité  nommé kaya. Ken présentera une introduction à ce sujet d’une grande profondeur.

Les fondements indispensables à l’éveil

Il n’est pas facile de désintoxiquer l’esprit humain du conditionnement de toute une vie, voire de nombreuses vies, afin de laisser s’épanouir la paix, la joie et la compassion qu’il recèle. Des outils puissants sont requis, les  « quatre moyens de transformation de l’esprit » ou « ngöndro », mais encore faut-il savoir s’en servir. Une simple compréhension intellectuelle ne suffit pas. Alors comment aborder ces éléments vitaux de la pratique de façon efficace ?